AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cameron Keir

Aller en bas 
AuteurMessage
Cameron Keir
Journaliste du Green's Gazette
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/08/2007

CARTE V.I.P.
Humeur: Assez bonne, malgré un mal de tête atroce.
Fréquance de visite au club: Le plus souvent possible...
Breuvage: Double Martini, avec 3 olives.

MessageSujet: Cameron Keir   Jeu 9 Aoû - 9:59

Caractéristiques identitaires
Nom : Keir, le nom de son père. Quoique ses parents ont longtemps débattu sur le sujet du nom. Le père a finalement gagné, difficilement, toutefois, car la mère de Cameron est tenace.
Prénom : Il porte le joli prénom de Cameron pour une raison bien simple. Pas de vieil oncle mourant implorant les parents de nommer leur enfant du même nom ou encore d’une signification mystique portant chance sur le détenteur de ce nom. Non, sans vouloir vous décevoir, les parents de Cameron ne voulurent pas savoir leur sexe de leur enfant, ils choisirent donc un prénom unisexe qui conviendrait aussi bien à Mlle Cameron qu’à M. Cameron.
État civil : Célibataire et fier de l’être. Cameron n’est pas le genre de personne très émotive, il préfère nettement les histoires d’un soir, malheureusement pour ses conquêtes. Il ne s’est que très rarement annoncé en temps que « petit copain », généralement, on se souvient de lui comme le mec avec qui on a passé une bonne nuit, sans plus. Celui qui vous a largué au petit matin en ne vous faisant aucun espoir, en vous avouant sèchement qu’il ni a pas d’avenir possible entre vous.
Nationalité : Cameron a fait toutes ses études de journalisme en Angleterre, et se considère, par le fait même, purement Anglais, malgré son attitude et son accent typiquement New Yorkais.
Âge : 23 ans. Il est d’ailleurs un des plus jeunes critiques musicales de New York, mais commence à se faire une réputation. Aussi difficile que ça puisse être, il compte bien se tailler une place dans cet univers.

Caractéristiques socioculturelles
Profession : Journaliste au Green’s Gazette. Il écrit dans plusieurs rubriques du quotidien, notamment Critique musicale.
Groupe : Les journalistes

Caractéristiques physiques
Apparence physique : Cameron est dans la moyenne, dans presque tout les domaines physiques. Une grandeur moyenne, des dents relativement droites, rien de bien particulier. Cependant, il a un certain charme. Ses cheveux foncés -un peu éméchés- lui donne un air un peu rebel, quoiqu'il ne le soit pas tant. Des yeux verts, très profonds, voir même envoûtants, illuminent son visage un peu froid, toujours accompagné d'un sourire suffisant, moqueur. Un rictus qui est plus souvent narquois que compatissant, qui a pour ultime but de vous faire sentir misérable ou encore inférieur. Une légère barbe, plutôt dû à la négligence, que par la réelle volonté d'avoir une barbe, couvre une partie de son menton et de ses joues. Un nez droit confirme l'allure sévère de Cameron, et ses sourcils broussailleux la souligne. La peau est un peu bronzé, mais sans trop, pas d'entretient particulier pour ce bronzage temporaire. Le journaliste n'est pas musclé et ne souhaite pas l'être, son corps lui plait comme il est, c'est pourquoi Cameron ne cherche pas à le modifier ou le camoufler d'une façon ou d'une autre. Il s'accepte et -apparemment- les autres aussi.
Santé : Cameron souffre de migraines chroniques. Ses maux de tête durs parfois des heures -voir des jours- et il a du apprendre à vivre avec, car les médicaments ne sont pas encore au point pour cette maladie qu'on minimise trop souvent. Le seul moyen vraiment efficace de se débarrasser de ses maux, est de ce répéter très fort que la migraine n'existe pas, la négation totale. Or, les migraines sont parfois si fortes que le journaliste en est incapable de dormir, voir même d'écrire un article. Même pensée devient douloureux.
Signe(s) particulier(s) : Une mémoire un peu trop aiguisé... Mais pas n'importe quelle mémoire, celle des corps. Cameron se souvient très aisément du corps -des tatous et cicatrices- pour une raison qu'on ignore. Certaines personnes se souviennent des noms, des personnalités. Lui, c'est plutôt les corps et les visages. Si vous l'avez déjà vu, il se souviendra de vous sûrement, mais pas forcément de votre nom.

Caractéristiques psychologiques
Comportement/caractère : Cameron est assez facile à cataloguer. Il est beau, et il le sait. Une pointe de narcissisme -ou est-ce de la moquerie ?- envahie sa voix continuellement. Il aime ce qu'il est. L'anglais a un ton suffisant qui agace la plupart des gens, mais qu'il sait caché lorsqu'il drague. Loin d'être imprévisible, il n'aime pas particulièrement les surprises et suit continuellement son instinct de journalistique. Toute son âme trahit sa pensée. Tel un acteur qui a pour objectif de faire transparaître le fond de son esprit par son corps, uniquement. Lorsqu'il marche, Cameron a une allure fière et supérieur qu'il évoque tout aussi bien lorsqu'il parle ou encore regarde. Il juge continuellement les gens, se comparent à eux, en notant leur infimes défauts ou encore, leurs qualités. Il est devenu mettre dans l'art des apparences et aime se tenter à débusquer la vérité derrière chaque personne, le secret qui les accompagne. D'où le choix de son métier. Cameron aime la vérité. C'est pourquoi il est continuellement franc et directe, sans être trop impoli, toutefois. Sourire est un luxe qu'il savoure fréquemment, mais rarement un de ses vrais sourire amusé, ceux que l'ont aperçoit sur les lèvres des gens heureux et serein. Il s'agit plutôt de rictus satisfait ou vaniteux qui narguent ceux qui l'aperçoive. Son esprit est minutieux, sans l'être trop... En fait, peut-être un peu.
Conscience/jugement : Cameron a rarement l'occasion de regretter ses actes puisqu'il les préparent méticuleusement et y songe longuement avant de foncer. C'est pourquoi les gestes qu'il pose sont réfléchie et non regrettés, quoique certains d'entre eux auraient peut-être dû être évités... Si les remords viennent à le hanter, Cameron ne fera probablement rien pour réparer son action inconsciente, il laissera le temps effacer ses regrets et passera à autres choses. Le temps apaise si bien, et guérit infiniment mieux. Or, certaines choses ne prennent pas que de temps pour se tasser... Cameron l'apprendra bien assez vite.
Talent(s) : Cameron a un certain don envers les mots. Pour jouer avec, les déplacer, voir même transformer et déformer le sens de certaines phrases. C'est pour cette simple raison qu'il est devenu Journaliste. Aimer écrire est essentiel pour exercer ce métier exigeant. Or, il faut également posséder une habilité avec les gens et c'est d'ailleurs le prochain talent. Cameron a une certaine aptitude à la séduction. Cliché, me direz-vous. Je vous l'accorde, mais certaines personnes l'ont, n'est-ce pas ?Alors je ne vois pas pourquoi Cameron n'en fera pas partie. Le journaliste joue du piano depuis qu'il a 9 ans et est maintenant assez doué, quoi qu'il délaisse se passe-temps parfois, par manque de temps ou même d'envie.

Historique
Histoire : Cameron n'a pas eu une enfance des plus banale... En réalité, s'il insiste tant à ce donner une nationalité Anglaise, c'est qu'elle lui revient de droit. D'une mère de Londres et un père de New York, Cameron vit le jour à Londres, alors que sa mère rendait visite à sa famille. Le seul problème, c'est qu'il ne resta pas dans cette grande ville d'Europe bien longtemps, puisque ses parents habitaient une grande maison de New York. En tout et pour tout, il passa 14 jours dans sa ville d'origine et n'y retourna que 17 ans plus tard. Après avoir essuyé un divorce de ses parents, plusieurs déménagements et l'école. Le divorce fut une partie plutôt troublée de sa jeune vie. Voir ses parents ayant refait leur vie avec d'autres personnes ne le réjouit guère, mais il s'y faisait, graduellement. Le temps efface beaucoup de souffrance... Primaire et secondaire terminée sans grandes embûches, Cameron s’envola vers l’Angleterre aussitôt ayant reçu sa bourse. Il en avait plus qu’assez des New Yorkais et de cette ville. Il voulait une vraie école de qualité et les diplômes qui venaient avec. Étonnent pour ce jeune homme à l’allure si nonchalante et au dessus de tout. Enfin, après de trop nombreuses heures de vole, à parcourir les courants aériens de l’Atlantique. Une très bon école l'accueillit, il s'y plu instantanément. Cameron se sentait bien parmi tout ses journalistes-en-devenir, au même niveau que lui. Il se sentait compris. C'est à cette école que l'adolescent de 17 ans qu'il était, réalisa qu'il plaisait aux femmes. Cameron n'avait jamais vraiment saisit qu'il pouvait plaire, enfin, pas à ce point. Les Anglaises l'adoraient. Elles faisaient n'importe quoi pour lui, pour un regard, un baisé... C'est en Europe qu'il prit la vilaine habitude de jongler avec plusieurs femmes en même temps. Une journée, Sophie. L'autre d'après, peut-être Caroline, ou Maureen, encore. Tout dépendait de ces goûts. Et puis, elle lui pardonnait son infidélité. Sans rien dire, elle l'acceptait sagement. Comme s'il s'avérait d'une trahison mineure comme regarder, une ou deux minutes, une jolie fille passée. Ses études se terminèrent beaucoup trop vite et sa vie de collégiens lui manqua terriblement, une faut ses diplômes obtenue, Londres, il n'aimait pas tant, finalement. Même qu'il s'ennuyait de New York, sa ville d'origine. Si bien, qu'il y retourna. De bons diplômes, de nombreux amis, et encore plus d'amies, il s'envola vers l'Amérique dans l'espoir de trouver un travail dans ses cordes. Du journaliste, préférablement. Il n'avait quand même pas étudié 4 ans que pour les belles Universitaires. Cameron chercha longtemps, se présenta à plusieurs journaux de la ville, s'avérant presque tous complet. Il trouva un petit travail en mise en page des revues. Un magazine pour fille. Glamour. Une journée, alors que la rédactrice d'un article crucial, débordée et complètement crevée, ne pouvait pas rédiger son article dans les délais. Elle demanda à Cameron de l'écrire à sa place, sous un pseudonyme féminin. C'est sous le nom de Christina Blanco, qu'on publia son premier article. Étonnée par ses talents, la rédactrice en chef lui demanda d'écrire d'autres textes pour elle. Toujours aussi impressionnée, elle lui donna, après plusieurs mois, une rubrique de critique de Disque. Il excellait dans ce domaine, qui se révéla être une véritable passion pour lui. La musique s'avérait plus intéressante depuis que son avis importait pour toutes ces lectrices. Il aimait bien ce travail qui faisait aller ses méninges de journaliste et le faisant sentir plus important que Cameron ne l'était en réalité. Le seul inconvénient était qu'il faisait ses marques en sous un faux nom. Un pseudo féminin, de plus. Il n'aimait pas cet aspect. Lorsqu'un autre journal -intrigué et très intéressé par Christina Blanco- arriva à le contacter, il fut très surprit d'attendre la voix d'un homme plutôt que celle d'une jeune femme. Or, la plume étant tenu par la même main, l'offre du Green's Gazette tenait toujours. Cette proposition consistait à être critique musicale -disques et concerts- sous son véritable nom. Cameron fut charmé par cette ouverture et se jeta à l'eau, dans un journal de New York, où personne ne le connaissait - peut-être sous son pseudonyme, avec un peu de chance. C'est avec son fameux badge du Green’s Gazette en main que Cameron poussa la porte de la boîte de nuit, ayant passé presque trop facilement les personnes de la file d’attente qui le dévisageaient. Il se fraya un chemin jusqu’au Bar où il s’assit avec sa nonchalance habituelle et commanda un Cuba Libre, ce mélange de Coca-cola et de Rhum, qu’il affectionnait particulièrement les soirs de travail, car Cameron considérait ce spectacle comme une obligation et non un plaisir. Voir un groupe de jeunots hésitants faire du Punk-rock sur une scène ne l’enchantait guère, mais il s’y fit rapidement en apercevant la jolie chanteuse de ToxicInjection. Quelle jolie créature… Ce badge lui serait très utile pour l’approcher. Lorsque le spectacle terminer, les musiciens montèrent s’enfermer dans leurs loges pour souffler un peu. La foule continuait à danser au son du rythme du DJ Enzo. Cameron se faufila lentement jusqu'au couloir où diverses danseuses se maquillaient. Il les observa toutes longuement en s'avançant à pas feutrés jusqu'à la porte où le nom du Band était inscrit en grosse lettre argentées. Il entra en souriant. « Fabuleuse... » Dit-il en regardant discrètement Nicky. « Et la représentation n'était pas mal non plus... » Ajouta-t-il en montrant son sourire un peu trop brillant pour être naturel. Il sortit sa carte de sa poche de jeans et détailla du regard les 4 membres, tout particulièrement la chanteuse. « Je suis Cameron Keir, du Green's Gazette. J'aimerais beaucoup une entrevue... » Les musiciens s'assiérent en rond autour d'une table bondé d'accessoires colorés. Après une série de 20 questions intimes sur Nicky et deux ou trois autres aux autres membres, la dernière question posa problème. « Es-tu célibataire, Nicky ? Parce qu'avec des yeux comme les tiens, tu ne devrais plus le rester très longtemps... » Melvin n'apprécia pas du tout et sur un ton plutôt féroce, il dit sèchement à Cameron de cesser l'interview, au déplaisir de Nicky. Ils se disputèrent un moment, puis, la Chanteuse se leva et déclara qu'elle préférait continuer l'entrevue seule. Les membres du groupe sortirent plus ou moins furieux. « Alors, ma belle, si on allait continuer cette article dans mon appartement... ? » Nicky sourit à cette demande à peine camoufler, et le suivit. Le Journaliste habitait tout proche de la boîte de nuit et ils s'embrassèrent longuement en trajet. Le soleil ramena Cameron à la réalité. Il contempla Nicky endormie dans les draps crème de son lit, elle était si belle. À cet instant, il eut presque envie d'avoir une relation stable, et cette merveille dans son lit tous les matins. Mais il secoua la tête et chassa ces folles idées. « Irréaliste. Je ne suis pas comme ça... » Il se leva et posta sa critique du concert de ToxicInjection à son journal. Quelques jours plus tard, Nicky se rua dans son appartement, la Critique musical du Green's Gazette en main. Il se laissa engueuler, sans rien dire. Quand il sentit qu'elle faiblissait, il sourit tristement. « Tu es encore plus belle quand tu es fâchée... » Elle courut vers la sortie. Cameron la regarda partir, sans bouger. Quelques conquêtes plus tard, il se retrouva à couvrir l'affaire Fatima Fatale. En interrogeant Calvin -qu'il avait complètement oublié, tout comme lui- il vit Nicky passé rapidement, sans prendre le temps de s'arrêter, elle lui jeta un regard emplie d'amertume. Il lui arrivait parfois de rencontrer ses ex, mais jamais ça ne lui avait fait cet effet. Des remords l'envahirent, presque. Il ne faut pas rêver, Cameron n'est pas gentil. Il prend un malin plaisir à torturer physiologiquement ses histoires d'un soir. Elles se lamentent et se détruisent à petits feux. Mais Nicky n'était pas anéanti, elle était furieuse.
Amis : Le Journaliste est vite devenue bon copain avec Page, sa partenaire. Ils s'entendent très bien sur leurs ressemblances et se complètent pas leurs différentes.

Vous devez-le savoir
Célébrité de votre avatar : Tom Welling
Comment avez-vous connu le forum ? : J'aime bien l'Admin. xP

Enfin, vous derrière votre ordi !
Prénom : Oliver
Âge : 14… ^^
Une petite fille ou un petit garçon? ^^'' : J'suis un mec, pas un petit garçon xD
Ta note sur dix de ton Role play : De 7 à 10, ça dépend...
Ta note sur 10 du forum ^^" : Hum... 9-10. J'ai pas trop le choix de lui donner une bonne note, c'est parce que je l'aime que je me suis inscrit, duh. Rolling Eyes


Dernière édition par le Mer 15 Aoû - 14:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fay Fatale
Propriétaire du Fatima Fatale
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 03/07/2007

CARTE V.I.P.
Humeur:
Fréquance de visite au club:
Breuvage:

MessageSujet: Re: Cameron Keir   Mer 15 Aoû - 12:35

Hey ! Cameron ! Merci de ton inscription et bienvenue sur Fatima Fatale. Ça me fait vraiment plaisir de te voir. :]

Sinon... Je vois que ta prez est quasiment fini... Un dernier effort et tu pourras faire partie du forum. ;] Lâches pas. J'adore ce que tu as fait jusqu'à présent. Et ton avatar ! Wahhhhh o____O Je bave... Vraiment trop beau. ;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatimafatale.nice-boards.com
Cameron Keir
Journaliste du Green's Gazette
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/08/2007

CARTE V.I.P.
Humeur: Assez bonne, malgré un mal de tête atroce.
Fréquance de visite au club: Le plus souvent possible...
Breuvage: Double Martini, avec 3 olives.

MessageSujet: Re: Cameron Keir   Mer 15 Aoû - 12:39

Merci, c'est gentil. Cool J'ai presque fini, t'as plus longtemps à languir ^^''

EDIT : J'ai terminé, ma petite Fay d'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Brent
Barman
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 07/08/2007

CARTE V.I.P.
Humeur: Mmm...Mélancolique?
Fréquance de visite au club: Chaque jour, 7 heures par jour ou.. par nuit
Breuvage: N'importe quoi fort en alcool.

MessageSujet: Re: Cameron Keir   Mer 15 Aoû - 14:02

J'espère bien qu,elle est bientôt finis bordel! Depuis le temps que t'es inscrit il serait temps! Bah non j'rigole, à voir le début de ta prez, je sens que ça va être agréable de posté avec toi! Bonne continuation, j'ai hâte de voir la fin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicky Vann
Chanteuse de ToxicInjection
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 06/07/2007

CARTE V.I.P.
Humeur: indéterminé...
Fréquance de visite au club: 5/6 jours semaine!
Breuvage: ** Tequila Sunrise **

MessageSujet: Re: Cameron Keir   Mer 15 Aoû - 14:27

Salut! Je crois que l'on aura pas a te réprimender sur ton nombre de lignes dans tes postes Wink . J'aime bien ton histoire! (pas parce que j'en fait parti..mais c'est sur que ca donne un plus! Wink

Bienvenue!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fay Fatale
Propriétaire du Fatima Fatale
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 03/07/2007

CARTE V.I.P.
Humeur:
Fréquance de visite au club:
Breuvage:

MessageSujet: Re: Cameron Keir   Mer 15 Aoû - 19:53

Je vois que tu as finit ta fiche. C'est du jolie, tout ça. Tu t'es forcé. ;]

Fiche VALIDÉE, Cameron-chéri ! xD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatimafatale.nice-boards.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cameron Keir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cameron Keir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition Bismarck - reportage de James Cameron
» Photos de Cameron Diaz
» PORTEUR de la MAIN 2007
» american history x
» Le Cinéma et la Marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: File d'attente :: Présentation :: Présentations acceptées-
Sauter vers: